Bienvenue dans la Sphère des Neiges, Invité...
 
MembresAcceuilRechercheGroupes

Partagez | .
 

 JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Sam 11 Juin - 10:54





JUST BE A STAR ★










NOM
PRÉNOMS
AGE
SITUATION
NATIONALITÉ
ANIMAE

MOISPAS
JEAN-EUDE DASH
21 ANS
CELIB
FRANCO-GALLOISE
COQ LOUP


DETAILS


▬ Jean-Eude s'aime.
▬ Jean-Eude est parfait, intelligent (lol), beau, blond.
▬ Jean-Eude un addict à lui-même, à sa paire de lunette de soleil, à son portable et aux réseaux sociaux. Il pratique le langage sms à la PERF' et peut même te donner des cours ok (crache ton blé par contre).
▬ Jean-Eude adore spammer son répertoire et n'accepte pas qu'on ne lui réponde pas.
▬ Jean-Eude a la science infuse (mais surtout évaporée en fait).
▬ Jean-Eude fait croire que son animae est un coq alors qu'en fait, c'est un loup.
▬ Jean-Eude rigole pour tout et pour rien (un jour, il finira étouffé).
▬ Jean-Eude est accro au sirop Helicidine.
▬ Jean-Eude a un tatouage "Victor" sur le poignet (il cache la misère comme il peut).
▬ Jean-Eude a un sens pointue de la mode (selon lui).
▬ Jean-Eude t'embarque faire du paintball au cimetière.
▬ Jean-Eude est swag.
▬ Jean-Eude prend soin de ses aisselles.
▬ Jean-Eude parle parfois de lui à la 3ème personne.
▬ Jean-Eude est un miniGeek qui ne supporte pas de perdre.
▬ Jean-Eude ne comprend pas les jeux d’échec; ca ressemble trop à des tampons pour lui.
▬ Jean-Eude brille.
▬ Jean-Eude t'éblouit (et te file la migraine).
▬ Jean-Eude ne sait pas chanter (mais lui dis pas).
▬ Jean-Eude peut s'attacher à toi (mes condoléances).
▬ Jean-Eude peut te snober (t'es bénis des dieux ok).
▬ Jean-Eude a un accent anglais qui crains.
▬ Jean-Eude dessine comme une fillette de 4 ans.
▬ Jean-Eude cuisine mieux que Maité.
▬ Jean-Eude est une affiche publicitaire à placement de produits.
▬ Jean-Eude peut avoir de la vodka gratos grâce à son père.
▬ Jean-Eude est une diva.
▬ Jean-Eude est Jean-Eude.



LIENS



BESTOU [0/1] Un meilleur ami qui trip avec lui, qui a les mêmes délires de diva et avec qui il peut se disputer la couronne (mais gentiment).

BESTA [0/1] Une nana sans qui il peut pas vivre parce qu'elle est Jean-Eude au féminin. (Jeanne-Eudette voilà sisi) JEANNE A SECOURS.

Friends [0/???] Des gens capables de le supporter et avec qui il aime passer du temps (et spamer; vous êtes prévenus).

Unfriend [0/???] Des gens qu'il peut pas voir en peinture; faut qu'il se désinfecte les yeux après les avoir aperçus.

Fans [0/???] DES GROUPIES OKAY. Il en voit partout de toute façon; donc t'en est forcément un(e).

Précieuse [0/1] Un bout de femme pour qui il craquera tellement elle lui rappellera ses sœurs. (attention; ceci cache un lien tout guimauve et très très trèèèès mièvre).

Faire valoir [0/3] Jean-Eude cherche des amis plus moches que lui pour se mettre en valeur.

Hésitez pas à proposer si vous avez une idée particulière qui ne figure pas dans la liste 8D Je prends de touuut ♪ (ou presque)

JOURNAL

RP PRÉVUS
RP EN COURS
RP TERMINÉS







_________________
bblblbl

Spoiler:
 


Dernière édition par Admin le Sam 11 Juin - 13:34, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Sam 11 Juin - 11:26

...
NOM Prénom
  • Métier
  • Âge
  • relation
NOM Prénom
  • Métier
  • Âge
  • relation
...

_________________
bblblbl

Spoiler:
 


Dernière édition par Admin le Sam 11 Juin - 12:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Sam 11 Juin - 11:47

Titre

ft.

Message.

_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Mer 15 Juin - 16:15

Comme chaque matin, Jean-Eude s’était réveillé le teint frais et l’haleine mentholée (c’est lui qui le dit, venez tester si pas convaincu 0% remboursé) S’étirant tel loup, il avait ensuite glissé de façon gracieuse et souple ses petits petons dans sa paire de chausson en forme de cygne et s’était rendu dans la salle de bain pour contempler dès le matin la chose la plus belle au monde ; c’est-à-dire lui-même. Petit bisous et clin d’œil aguicheur à l’attention de son reflet, il avait gloussé de gêne en réprimandant sa propre image de « vilain filou/voyeur/pervers ». Comme quoi, on est en sécurité nulle part les enfants.
Jean-Eude s’était ensuite enveloppé dans une serviette hight tec qui te sèche aussi rapidement que les cris d’un bébé peuvent t’énerver (grave vite donc, ne nies paaas) et avait poser son divin popotin sur son bar (oui le bar, les chaises c’est pour le bas peuple voila) Ses chaussons-cygnes dans le vide, il avait mordu dans un petit pain au lait tout en dégustant sa tasse de Banania. Un petit courant d’air lui avait alors rappelé qu’il avait oublié de s'habiller.

La différence entre Jean-Eude et une fille quand il faut se fringuer, c’est que les filles ont en plus l’énorme responsabilité de choisir le bon sac à main. Pas trop petit, ni trop grand. Éviter l’assassinat visuel avec des couleurs meurtrières, trouver la bonne matière et se décider si oui ou non, on prend la lanière. Limite tu te décides la semaine d’avant pour pas perdre de temps aujourd’hui. Jean-Eude se félicitait d’ailleurs de ne pas être une fille. Il aurait pas supporté tant de pression quotidienne. (Ni mensuelle.)

Comme chaque mercredi, Jean-Eude avait noué son tablier vert pastel aux motifs de couronnes jaune flashy offert par un fanboy. Vendredi, il portera celui rose poudré sur lequel figurent des gaufrettes et de la chantilly, gracieusement offert par une fangirl. Et lundi ca sera… ouai. Bon. Faut juste retenir que Jean-Eude possède une mini collection de tabliers de cuisine qu’il garde secrètement dans l’une de ses nombreuses armoires. (à la place des sac à main. Tout à fait) Il les adore tous. Sauf le rouge et blanc avec des formules mathématiques dessus. Cette chose lui file la migraine. Et puis c’est un pur tue-l’amour. Et ça fait fuir les clients. Juré celui ou celle qui le lui a offert veut couler la boutique. Obligé.

C’est en sifflant un air absolument méconnaissable que Jean-Eude s’attèla à la mise en place de la vitrine. Des pains aux raisins par ci, des millefeuille par la, sans oublier d’aligner en camaïeu les cupcakes et autres macarons, aka les pâtisseries plus jolies que bonnes. Évidement, on oublie pas l’élément phare d’une boulangerie ; le pain, décliné sous plusieurs formes et compo’ pour plus de choix, plus de clients, plus d'argent.

Une fois la vitrine à l'image de son artiste, c'est à dire parfaite, n'est ce pas, place au rituel coutumier. D'un geste théâtral, Jean-Eude tira son portable de la poche arrière de son jean swagy et, dans un angle à 90° très précisément, se pencha au dessus de l'étalage coloré. Tendant le bras devant lui, Jean-Eude se dandina légèrement de façon à cadrer sa tête de blond dans l'objectif de son portable, histoire d'avoir la meilleure prise possible, le tout en avançant sensuellement les lèvres pour une bouche en cul de poule parfaitement sekushi et tendance (et ridicule aussi). Frétillant à l'idée de voir le résultat; c'est finalement une mine déçue que Jean-Eude affiche. Il manque un truc à cette photo. Alors re-belotte; le blond se penche à nouveau, adopte la même expression mais rajoute cette fois-ci un clin d'oeil qui, il en est persuadé, rendra ce cliché fantastique.

Parie tenu. Jean-Eude est ravi de lui-même.
Il s'empresse alors d'envoyer cette photo sur Insta' avec un commentaire type "CC mé chou à la krem. Pa-C 1 bone journé. Pa-C me voir y a d réduk ♥" (ceci est absolument faux. mais pour un beignet acheté, t'as un selfie de Jean-Eude offert. en bonus, il peut même mordre dans ton beignet pour y laisser la trace de ses dents et son ADN. ALORS QUI VEUT ????)
De ses doigts agiles et expérimentés, Jean-Eude se déconnecte de Insta'... pour se reconnecter sur un autre compte. Un sourire de gamin aux lèvres, il like sa propre photo postée 32 secondes plus tôt et commente "T BO JEAN-EUDE MDRRR."

Wait. Pause. 2 minutes. Jean-Eude est contrit. Là aussi y a un truc qui va pas. Ça se voit dans sa manière de froncer les sourcils en levant les yeux et de se mordre la lèvre. Il secoue sa tête. Ses doigts s'agitent encore. Et son visage s'éclaire à nouveau tel un lampadaire auquel t'as chatouillé la prise électrique.
Nouveau commentaire : "T BO JEAN-EUDE ♥♥♥ JTM REP MOIIII".
Voilà qui est mieux. Et satisfait de lui-même (encore, on l'arrêtera pas) il presse le bouton "Envoyer", hoche brutalement la tête, verrouille son téléphone et le fourre dans la poche kangourou de son tablier à couronnes.

Et la journée peut enfin commencer.

_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Mer 15 Juin - 17:31

Choux à la crème et beignet au chocolat


Comme chaque matin, Jean-Eude s’était réveillé le teint frais et l’haleine mentholée (c’est lui qui le dit, venez tester si pas convaincu 0% remboursé) S’étirant tel loup, il avait ensuite glissé de façon gracieuse et souple ses petits petons dans sa paire de chausson en forme de cygne et s’était rendu dans la salle de bain pour contempler dès le matin la chose la plus belle au monde ; c’est-à-dire lui-même. Petit bisous et clin d’œil aguicheur à l’attention de son reflet, il avait gloussé de gêne en réprimandant sa propre image de « vilain filou/voyeur/pervers ». Comme quoi, on est en sécurité nulle part les enfants.
Jean-Eude s’était ensuite enveloppé dans une serviette hight tec qui te sèche aussi rapidement que les cris d’un bébé peuvent t’énerver (grave vite donc, ne nies paaas) et avait poser son divin popotin sur son bar (oui le bar, les chaises c’est pour le bas peuple voila) Ses chaussons-cygnes dans le vide, il avait mordu dans un petit pain au lait tout en dégustant sa tasse de Banania. Un petit courant d’air lui avait alors rappelé qu’il avait oublié de s'habiller.

La différence entre Jean-Eude et une fille quand il faut se fringuer, c’est que les filles ont en plus l’énorme responsabilité de choisir le bon sac à main. Pas trop petit, ni trop grand. Éviter l’assassinat visuel avec des couleurs meurtrières, trouver la bonne matière et se décider si oui ou non, on prend la lanière. Limite tu te décides la semaine d’avant pour pas perdre de temps aujourd’hui. Jean-Eude se félicitait d’ailleurs de ne pas être une fille. Il aurait pas supporté tant de pression quotidienne. (Ni mensuelle.)

Comme chaque mercredi, Jean-Eude avait noué son tablier vert pastel aux motifs de couronnes jaune flashy offert par un fanboy. Vendredi, il portera celui rose poudré sur lequel figurent des gaufrettes et de la chantilly, gracieusement offert par une fangirl. Et lundi ca sera… ouai. Bon. Faut juste retenir que Jean-Eude possède une mini collection de tabliers de cuisine qu’il garde secrètement dans l’une de ses nombreuses armoires. (à la place des sac à main. Tout à fait) Il les adore tous. Sauf le rouge et blanc avec des formules mathématiques dessus. Cette chose lui file la migraine. Et puis c’est un pur tue-l’amour. Et ça fait fuir les clients. Juré celui ou celle qui le lui a offert veut couler la boutique. Obligé.

C’est en sifflant un air absolument méconnaissable que Jean-Eude s’attèla à la mise en place de la vitrine. Des pains aux raisins par ci, des millefeuille par la, sans oublier d’aligner en camaïeu les cupcakes et autres macarons, aka les pâtisseries plus jolies que bonnes. Évidement, on oublie pas l’élément phare d’une boulangerie ; le pain, décliné sous plusieurs formes et compo’ pour plus de choix, plus de clients, plus d'argent.

Une fois la vitrine à l'image de son artiste, c'est à dire parfaite, n'est ce pas, place au rituel coutumier. D'un geste théâtral, Jean-Eude tira son portable de la poche arrière de son jean swagy et, dans un angle à 90° très précisément, se pencha au dessus de l'étalage coloré. Tendant le bras devant lui, Jean-Eude se dandina légèrement de façon à cadrer sa tête de blond dans l'objectif de son portable, histoire d'avoir la meilleure prise possible, le tout en avançant sensuellement les lèvres pour une bouche en cul de poule parfaitement sekushi et tendance (et ridicule aussi). Frétillant à l'idée de voir le résultat; c'est finalement une mine déçue que Jean-Eude affiche. Il manque un truc à cette photo. Alors re-belotte; le blond se penche à nouveau, adopte la même expression mais rajoute cette fois-ci un clin d'oeil qui, il en est persuadé, rendra ce cliché fantastique.

Parie tenu. Jean-Eude est ravi de lui-même.
Il s'empresse alors d'envoyer cette photo sur Insta' avec un commentaire type "CC mé chou à la krem. Pa-C 1 bone journé. Pa-C me voir y a d réduk ♥" (ceci est absolument faux. mais pour un beignet acheté, t'as un selfie de Jean-Eude offert. en bonus, il peut même mordre dans ton beignet pour y laisser la trace de ses dents et son ADN. ALORS QUI VEUT ????)
De ses doigts agiles et expérimentés, Jean-Eude se déconnecte de Insta'... pour se reconnecter sur un autre compte. Un sourire de gamin aux lèvres, il like sa propre photo postée 32 secondes plus tôt et commente "T BO JEAN-EUDE MDRRR."

Wait. Pause. 2 minutes. Jean-Eude est contrit. Là aussi y a un truc qui va pas. Ça se voit dans sa manière de froncer les sourcils en levant les yeux et de se mordre la lèvre. Il secoue sa tête. Ses doigts s'agitent encore. Et son visage s'éclaire à nouveau tel un lampadaire auquel t'as chatouillé la prise électrique.
Nouveau commentaire : "T BO JEAN-EUDE ♥♥♥ JTM REP MOIIII".
Voilà qui est mieux. Et satisfait de lui-même (encore, on l'arrêtera pas) il presse le bouton "Envoyer", hoche brutalement la tête, verrouille son téléphone et le fourre dans la poche kangourou de son tablier à couronnes.

Et la journée peut enfin commencer.

_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Mar 21 Juin - 19:54

« Au plaisir Mme Ducitron ! »

Et c’est avec un sourire rayonnant, tel un soleil en plein mois d’aout que Jean-Eude, de ses mains de mannequin encore méconnu des tapis rouges, tendit le sachet bourré de calories à la susnommée Mme Ducitron ; une vieille femme dont les artères finiront certainement par se boucher avant qu’elle ne puisse atteindre ses 41 ans. Triste. Mais ça arrive, et Jean-Eude sera très certainement attristé de sa soudaine disparition ; une cliente telle que Mme Ducitron, une habituée, qui a la main lourde sur son porte-monnaie, est un indicateur sûr de prospérité pour l’entreprise.

La quadragénaire le remercia d’un clin d’œil et d’un baisé volant, ce qui fit glousser Jean-Eude, avant de sortir d’une démarche dandinante et tout sauf discrète. Ses mollets vigoureux dansaient sous le pas claquant de ses talons rouges ; couleur assortie à son espèce de tailleurs qui, très franchement selon Jean-Eude, l’épaississait encore plus qu’elle ne devait déjà l’être. Mais, bien évidemment, il avait tût la véracité de son commentaire (t’imagine ton boulanger te dit « ce tailleurs te boudines. Je refuse de participer à cet assassinat rétinien : VA COURIRE AU LIEU D’ACHETER MES COOKIES. » Pas top. D’ailleurs, en tant que commerçant, d’une tu perds un client (voir plus si y a des témoins) de deux, tu risques de te prendre une tarte dans laggle. Littéralement. Et c’est toi qui payes. Not good) DONC. Au vu de tous ces mauvais aspects, Jean-Eude s’était exclamé « Vous avez l’air bien plus en forme que la semaine dernière ! » Un commentaire dont Mme Ducitron n’avait pas percuté le double sens. Heureusement pour Jean-Eude (et son emploi), elle avait juste gloussé en secouant son balcon par-dessus le comptoir. Un spectacle fascinant.

La journée se poursuivit dans un même ballet ; les clients arrivaient avec l’idée d’acheter un pain et repartaient avec 3 opéras, 2 milles feuilles et tout autant de tarte à la fraise et de loukoums. Tout ceci, grâce au charme fou de Jean-Eude qui aurait certainement eu beaucoup de succès s’il se reconvertissait dans l’automobile ou l’immobilier. Mais, les voitures et les maisons, ça se mangent pas et aux yeux de Jean-Eude, ça n’a donc pas vraiment d’importance. Et puis c’est plus facile de vendre des petits pains qu’une villa/piscine/spa/haras/patinoire/ile déserte. Jean-Eude ne se foule pas trop ; il a pas trop d’ambition. Pour lui la boutique calorique, ça lui suffit ; il voit du monde, drague, se fait draguer, se fait prendre en photo… même qu’une fois, une personnalité politique est venue faire sa promo pour les élections, permettant à Jean-Eude de prendre un selfie à ses côté… A moins que ça ne soit l’inverse en fait ; le politicien a eu l’immense joie et privilège de poser à côté d’une starlette brillante, dont le fab’ lui avait permis de grappiller quelques votes. Voilà.

La porte s’ouvrir à nouveau dans son tintement coutumier. Et comme dans un réflexe devenu quasi… euh… naturel, Jean-Eude releva directement la tête, encore plus souriant, (si, c’est possible, ne sous-estimer pas les dents blanches de Jean-Eude) vers le nouvel arrivant (si t’as imaginé un golden retriever relever le museau vers son maitre qui vient d’arriver ; beeen… c’est un peu près la même chose. Mais en plus swag. Et moins baveux off course.) Jean-Eude reconnu de suite la silhouette fraîchement débarquée : un garçon brun, grand et fin, aux yeux bleus avec un visage d'enfant sage, d'enfant prodige. Mais... Un peu coincé aussi. Jean-Eude était persuadé qu'il était du genre à rougir à la moindre admiration d'une demoiselle.

- Bonjour Jean-Eude.

- Louuup !! Tu vas bien ? Les études, la famille, le hamster tout ça ?

Grosse différence de salutation, quand l'un reste sérieux avec la distance adéquat, l'autre chantonne en applaudissent gaiement.

Le garçons, visiblement subjugué par le tablier jaune couronne de Jean-Eude, faisait, depuis quelques semaines déjà, parti des clients réguliers de la boutique. Régulier mais particulier. Oui, c'est possible. Jean-Eude connaissait ses habitudes. Il se souvient d'ailleurs très bien de la première visite de Loup-Victor (nouvelle tête = nouveau client = nouveau fan à ne pas négliger. voilà voilà.) Le jeune homme avait quelque peu hésité sur sa commande avant de jeter (modérément) son dévolu sur une pâtisserie. Jean-Eude avait préféré le laisser choisir, persuadé qu'il gouterait à tout, innovant chaque jour son achat gourmand... Jusqu'à ce jour où il avait commandé la même chose que la veille (sous le regard con et blond de la starlette qui portait ce jour là, un tablier avec des appareils photos et des flashs. L'un de ses préféré.) Bref, depuis, c'était devenu une habitude.

- Un décaféiné avec beaucoup de lait sans sucre, avec un chausson aux pommes s'il te plaît, merci

- C'est parti mon kiki !!

Jean-Eude connaissait sa commande par coeur. C'était d'ailleurs pour ça que, des fois, il chantonnait en même temps que son client le menu de sa commande (une prestation offerte gratuitement, notez bien son altruisme)(en vrai, il attend qu'un producteur passe acheter sa brioche et l'entende saperlipopettement chanter par hasard. C'est beau de rêver).

Dans sa grande âme charitable, Jean-Eude avait mit de côté un chausson aux pommes qui, selon lui, était le plus gros, le plus beau, le plus brillant, le plus gras. Comme chaque jour en somme; puisqu'il prévoyait en effet, chaque jour la venue de son client aux pommes. Il avait l'air sympathique et de son age sans doute. Un peu mystérieux dans son genre. Très patient. Extrêmement poli. Certain le qualifierait peut-être d'ennuyeux mais, Jean-Eude le trouvait plutôt rigolo (sans être méchant). Il avait réussi plus d'une fois à engager la conversation avec Loup-Victor; les sujets étant pour la plus part faciles à aborder. Même si au début il semblait un peu mal à l'aise, préférant garder la distance client/commerçant, Jean-Eude pouvait se vanter (ce qu'il faisait très bien tout seul d'ailleurs, la nuit même seul.... okc'estlouche) d'avoir réussi à le faire converser. Et même plus. En effet, après plusieurs tentatives et insistance où Jean-Eude avait tapoté du doigts son badge (les sourcils froncés pour montrer le sérieux de sa demande) Loup-Victor avait fini par céder ; il appelait désormais le blond par son prénom. Une victoire dont Moispas n'était pas peu fier.

Jean-Eude sorti de sa cachette secrète, le sachet contenant le chausson aux pommes avant d'aller se trémousser devant la machine à café afin de préparer le décaféiné commandé par Loup-Victor.
L'engin émit le bruit d'un aspirateur et le blond se mit à chantonner l'air de "Imagine que j'donne un Oreo ♪ " pour couvrir le son de la machine.

Commande prête en un temps record (comme toujours) Jean-Eude pivota avec prestance vers son client et tendit le sachet... avant de le ramener à lui.

- Chausson aux pommes, sûr ? Ils sont délicieux, un régale oui oui. Pas envie de découvrir d'autres saveur, d'autres horizons ?

Oui. En réalité, Jean-Eude mourrait presque d'envie de faire gouter à Loup-Victor les autres merveilleux qu'il vendait.

- J'finis mon service dans 3/4 d'heures, tu m'accorderais un peu de ton temps à la terrasse d'en face ?

_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Jeu 30 Juin - 22:21

T'es beau Jean-Eude.

Oui. La journée de Jean-Eude avait commencé dans la douceur d'une auto acclamation qu'il avait prit plaisir à étendre. Parce que plus c'est long plus c'est bon, cette citation de notoriété plus que publique s'applique également à Jean-Eude quand il s'offre un moment de gloire... Même si celui ci est solitaire devant un miroir.

_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Ven 1 Juil - 18:59

« T'es beau Jean-Eude. »

Oui. Jean-Eude est beau. Sa journée avait commencée dans la douceur d'une auto acclamation qu'il avait prit plaisir à éterniser. Comme quasi tous les matins en fait (il doit se lever 1h plus tôt chaque jour pour faire son rituel de mannequin. Alors respect ok). Plus c'est long plus c'est bon, cette citation de notoriété plus que publique s'applique également à Jean-Eude lorsqu’il s'offre un moment de gloire... Même si celui-ci est solitaire et devant un miroir. Ou peut-être pas tant que ça finalement, puisqu’il partage ses petits instants de diva sur la toile grâce à ses nombreuses inscriptions sur les réseaux sociaux. Parce que oui ; internet c’est un peu sa vie. C’est même carrément l’endroit où Jean-Eude vit son rêve de star. T’es obligé de le connaitre (sinon t’es pas un « vrai »). Et de l’admirer (sinon t’as pas normal). Voilà. (et t’as pas de gouts. Has been va).

Jean-Eude s’était pomponné avant d’engloutir son porridge hyper healthy (avec beaucoup de sirop d’érable) et son verre de jus de pomme fait maison grâce à sa magnifique centrifugeuse à qui il a d’ailleurs dédié plusieurs pages de photos sur son compte Insta/FB. Paris Hilton à ses chiuhahas, Jean-Eude à Babette, sa centrifugeuse qu'il vénère à coup de « Avec Babette, c’est la fête ». Il est comme ça Jean-Eude ; il donne des petits noms tout mignons à tous les objets qui lui tiennent à cœur (Toi aussi ! Deviens son objet et tu auras le droit à ton surnom !! tulututuuu ♪ ... ceci était un message publicitaire classé pegi-18 if u know what i mean uhu).

Bondissant tel une gazel-… tel un léopard musclé et sexy, le blond avait enfilé son jean moulant qui moule bien là où il faut, avant de mettre un top blanc au manche rouge (style High School Musical voilà voilà on juge pas). Se flanquant d'une paire de tennis moins blanche que ses dents, il avait complété son look en repassant 3 fois dans la salle de bain, avec 3 foulards différents avant de finalement n'en choisir aucun. Parce que ça matchait pas du tout avec le reste voyez-vous. Inutile de surcharger pour ressembler au finale à une hôtesse de l'air, un coup de peigne et de la poudre sous les yeux et le voilà plus lumineux et swag qu'avec de la soie flottant autour du cou en mode drapeau ambulant.

Son sac à dos de marque sur l'épaule, Jean-Eude avançait tranquillement vers son lieu de travail. Ses pas caressaient le béton sous le rythme Bieberesque qui lui emplissait les oreilles tandis qu'il distribuait à chaque passant, un sourire de tombeur pour les demoiselles et ... la même chose pour les mâles en fait. Jean-Eude sait charmer. Même sans le vouloir, il peut devenir votre drogue et faire de vous un véritable harceleur. Ricanez pas en levant les yeux au ciel, c'est déjà arrivé. Bon, il devient plus facilement une tête à claque qu'une tête à bisous maaaais on peut claquer en faisant des bisous nan ? Une forme d'amour bien particulière, revisitée sous 50 nuances paraît-il. Hey, chacun son kiffe.

Et c'est en offrant un dernier éclat de soleil dentaire à la populace des rues que Jean-Eude, de sa main de mannequin irrésistible, n'est ce pas, poussa la porte de la boulangerie, son lieu de travail embaumé de petits pains chauds et d'autres cochonneries exquises pour le palet mais beaucoup moins sympas pour les hanches. Un boulot qu'il adore, tant parce qu'il peut repartir avec des pâtisseries gratos, que parce que le contact-client ça Jean-Eude, il adore. Et que les clients l'adorent aussi, évidemment.

Jean-Eude annonça son arrivée à ses collègues pâtissiers et disparut en trottinant joyeusement jusqu'au vestiaire où il prit le temps, entre autres, de nouer son tablier. Un splendide tablier blanc avec des trèfles à quatre feuilles dispersés sur tout le tissu; un grigri, un phare de sa collection de tabliers, l'un de ses portes bonheurs. Une œuvre d'art dont il allait faire profiter ses clients. Sans plus attendre (enfin si, un dernier coup d’œil dans la caméra face de son portable pour s'assurer de sa coiffure et un petit selfie) le blond se plaça dernière le comptoir. Il ajusta deux, trois pâtisseries, fit le premier compte dans la caisse et accueilli les premiers gourmands du jour.

La matinée s'écoula sans heurts. Jean-Eude enchaîna les ventes tout en pratiquant un sport intensif de ses zygomatiques. Certains des clients, tous sympathiques aujourd'hui, prirent également le temps de papoter avec le blond. Des sujets aussi divers qu'intellectuels mais pas toujours très compréhensibles. Qu'importe, Jean-Eude sourit, hoche la tête et propose une tarte aux framboises et fait d'une pierre deux coups ; fidélise un client grâce à sa proximité et remplit le tiroir caisse grâce à ses ventes (pas toujours très clean mais sans violence. Jamais. La violence et Jean-Eude, c'est comme Jean-Eude sans son portable; ça n'existe pas. Nan.)

Jean-Eude était bien là, dans sa petite bulle parfumée aux croissants. Il était bien derrière son comptoir, ses mains naviguant de religieuse en religieuse (ok, ca sonne louche). Et son tablier flottant gracieusement sous les mouvements ondulatoires de son bassin lorsqu'il devait se pencher. Jean-Eude accueillit même le nouveau client tout sourire, chantonnant un « Bonjour ! » aussi joyeux que charmeur. Ça, c'était avant qu'il réalise.

Les clients déjà présents avaient percutés beaucoup rapidement que lui. Faut dire aussi, que le nouvel arrivant, fringué tout de noir, portait des gants et des lunettes de soleil malgré le temps gris. Pire que de porter des lunettes solaires autre que des Dita Grandmaster, le type camouflait également son visage sous une espèce de tissu noir en résille.

« Oh mon di- »

« PLUS PERSONNE NE BOUGE ! »

Jean-Eude sursauta. Ce type venait d'hausser la voix en agitant son bras de façon désarticulée au bout duquel il tenait une arme à feu. L'une des clientes paniqua. Elle serra si fort son paquet dans contre elle qu'elle fit exploser sa forêt noire. Pauvre forêt noire; un travail si dur et si long... pour finir dans cet état.

« Ta gueule la vieille ! »

Le blond hoqueta. On ne parle pas à ses clients de la sorte... Ouai... Euuh... Sauf quand on porte une arme et qu'on a l'air méchant.

Le méchant pivota vers Jean-Eude et lui balança un sac dans la tronche.

« Toi là, le freluquet, vide la caisse ! »

Il agita son flingue, menaçant.

Le pouls de Jean-Eude s'accéléra. Il senti de la sueur lui perler sur les clavicules et dans la nuque. Une horreur. La prochaine fois, il mettra aussi du déodorant sur ces zones là.

« Vous-... vous ne voulez- pas gouter à nos délicieuses charlottes ? »

Qui sait quelle mouche l'a piqué. Mais, Jean-Eude dans sa panique aussi craquante que ridicule, tenta le coup pour amadouer le braqueur, le temps que les pâtissiers de derrière appel les flics.

« J'tai dis vide la caisse connard ! »

Nouveu mouvement menaçant du pistolet. Jean-Eude hocha la tête se plaça derrière la caisse pour l'ouvrir. Mais il ouvrir autre chose.

« Ce collant vous va à ravir. »

Voilà; il ouvrit sa gueule. Encore une fois.


_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Sam 2 Juil - 13:17

Telle une adolescente attendant la réponse du BG à qui elle fait du charme mi-timide, mi-évocateur, Jean-Eude roula dans son lit, les yeux rivés sur son écran. Il attendit, sans le moindre stresse. Jean-Eude a confiance en lui. Parler aussi bien virtuellement qu’en face à face ne lui fait pas peur. Même quand il s’agit de draguer. Jean-Eude a tchatche. L’art de parler bien (et l’art de parler pour ne rien dire aussi). Le menton empaffé dans son oreiller, il ricana devant la réponse d’Azules. Une végétarienne qui traite bien ses légumes... uhu en voilà une perle.

Jean-Eude s'asticota une nouvelle fois, les yeux hilares roulant vers le ciel, la bouche à demi ouverte et l'index posé sur sa lèvre baveuse inférieure. Jean-Eude s'imagina tout un tas de scénarios dans sa tête. Des scénarios de cuisines mettant en avant une farandole de légumes, tous plus inspirants les uns que les autres. Tous avec des attributs bien particuliers qui entraient dans le cadre tout aussi particulier de ce qu'il avait en tête. Il pouffa, fixa de nouveau son aussittention sur son portable.

- Mon potager t'attends ; )))

Convaincu de sa réponse, Jean-Eude s'étala en mode étoile de mer dans son lit et entreprit de défaire les draps en agitant ses membres de la même façon qu'il faisait des anges dans la neige. Il compléta avec un '' tu m'aidera à l'entretien par l'arrosage quotidien'' tout aussi parlant que les précédents sous-entendus. Hélas,  le bruit tonitruant de sa sonnerie téléphonique le fit sursauter et tirer la tronche un bref instant. Ravalant un juron, Jean-Eude décrocha.

Oui maman. .... Tout va très bien et toi ?....

Petite pause. Jean-Eude sourit et gloussa.

Je pensais aller faire un tour à Jardiland puis au resto.

Puis la panique se peignit sur ses traits. Dans un débit aussi rapide que la vitesse de la lumière, il bafouilla

Non non ! Mon potager n'a pas besoin de ma mère pour être entretenu !

Réalisant qu'il venait de mélanger sa discussion Tinder avec sa conversation téléphonique actuelle, il rectifia rapidement : Ça va pas t'intéresser et puis, on aura l'occas' de se voir une autre fois.

Ben oui. Parce que, dans le plan de Jean-Eude, y avait aucune place pour sa mère. Même si elle était provisoirement à Zootopia pour le boulot. Non, aujourd'hui, il avait une toute autre idée en tête, et il espérait pouvoir la mettre en pratique.

_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Sam 2 Juil - 20:26

Tel un père qui tend la cuillère pleine de compote à son gosse avant de finalement la ramener à lui pour l'engloutir, Jean-Eude fit de même avec le paquet luisant de beurre qu'il présentait à Loup-Victor. Sans méchanceté aucune toutefois. Ni aucune trace d'un quelconque acte pour le narguer. Il avait fait ça naturellement, s'octroyant cependant un regard interrogateur et un air intrigué de la part de son client. Il répondit d'ailleurs tout en papillonnant des yeux; aka l'air d'ahuri qui lui collait si bien à la peau.

Jean-Eude est bon. Il est généreux. Alors il veut à tout prit faire plaisir aux autres, les aider à sa manière. Et la, il était convaincu qu'en invitant Loup-Victor à boire un verre afin de lui faire découvrir de nouvelles saveurs ça allait l'aider. Sans savoir cependant de quelle façon on ça allait lui être bénéfique. Ben ouais, c'est pas comme si les croissants aux amandes allaient te donner des aptitudes mathématiques en plus, et que les Charlottes aux fraises allaient te booster en physique. Nan. Mais bon. Jean-Eude s'était convaincu que, au delà d'être sympas, ça pourrait changer la vie de Loup-Victor (genre le mec qui prend pas trop le melon et qui se prend pas pour dieu. Normal.)

_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Dim 10 Juil - 18:48

J’ai déjà tenu des lézards mais peut être pas quand leurs écailles avaient prit le soleil Cool
Isaac il est du genre à aller picoler ailleurs que dans le bar où il bosse ? Genre carrément changer d’endroit, faire une tournée. C’est le cas de Jean-Eude, donc ouai, ils peuvent se croiser dans différents endroits sans que Jean-Eude sache pour l’animae de Isaac. Comme tu l’as proposé, il l’apprendra quand y aura un Gugus à mettre dehors. La tu vois, je vois bien Jean-Eude se dire ‘ok. Ce type il est misterious. Il cache trop bien son jeu’. Et en même temps il le craindra un peu du coup.
Si Isaac laisse rien paraître, Jean-Eude se doutera de rien pour sa transgenderité. Après, si il remarque un détail (bah genre les cicatrices pendant que, bourrés, ils se sont lancés dans un strip-teas arrosé) il pourrait poser des questions (encore faut il qu’il s’en souvienne ouai XD). A voir comment leur relation peut évoluer..uhu
Nice XD ravie que l’idée te plaise ! J’accumule un peu de retard en rp actuellement mais je t’énerver réserve un et vice versa ? Cool


Je frétille. Je suffoque. Tellement d’attention avec ce gif. Il est magnifique. Comme moi. Toi 8DD
ALORS ÉCOUTE.
DÉJÀ. DÉSOLÉE DU RETARD. Genre vraiment. Tu peux me frapper ou faire ce que tu veux de my body. Lâche toi azy.
Ensuite. J’adore vraiment ce que t’as proposé uhuhu.
SA PRINCESSE MAIS OMG XDDD COMMENT ÇA LUI VA TROP BIEN. Jlui foutrais bien une perruque en plus pour bien faire la demoiselle bien féminine à la chevelure vanillée et éclatante Cool et qui pèterait un câble le dimanche quand les boutiques sont fermées et qu’il a plus de shampooing soin/crème pour les pieds/follicules (dat important les follicules) ET POUR LE FUN JEAN-EUDE DIRAIT OUI AU MARIAGE. GO LAS VEGAS /MEURT
BON. Plus sérieusement (même si j’avoue que ce délire de prince et princesse est à mourir). Pour rebondir sur ce que t’as dis, JE TE CACHE PAS (admire la transparence que je t’accorde sisi) que le coup de l’autographe ben j’adore XD
Percy serait l’une des personne à suivre Jean-Eude sur les réseaux. Et comme Blondie poste pas mal de photos que ce soit des selfies, des pâtisseries ou même l’endroit où il bosse, il aurait reconnu la boulangerie et serait venu comme t’as dis demander un autographe (Jean-Eude va plus se sentir. Il va encore plus brillant, tu vois) Of course qu’il va accepter de signer XD MÊME QU’IL SERAIT CAP DE PRENDRE UN MILLEFEUILLE ET DE FAIRE L’AUTOGRAPHE DESSUS AU CORNET AVEC DU CHOCOLAT. Je sais pas si ça sera bien écrit par contre /meurt
Nan mais ouai. Jsuis carrément partante. En plus, Percy il a un air mignon. Et Jean-Eude il est tout faible pour les mignoneries. Donc il va aimer Percy. Il va lui donner les invendus tsé. L’inviter à aller les manger ensemble au cinéma et ils en fouleront partout. Je les vois bien allez voir un film comique et rire bruyamment la bouche pleine de crème de Paris Brest 8DDD
DONC ON FAIT ÇA ???
Percy arrive un beau jour avec sa photo volée et l’autographe. Ils s’entendent bien. Personne y revient régulièrement et Jean-Eude lui file des trucs. Ils sortent ensemble au ciné, au parc et tout. Ils vont acheter une pizza, louer Barbie Mariposa en vidéo à la demande et mater ça un vendredi soir tmtc. Puis du coup, Percy viendrait squatter chez lui no problem 8D
VOILÀ.
Une préférence pour une rencontre rp ? Ou alors la relation s’est déjà installée et on partirait sur une de leur fabuleuse connerie ? (J’avoue jsuis un peu full niveau rp mais jte garde une place stu veux bien blbl)
LOV SUR TOI. ENCORE PARDON DU RETARD ;_; vraiment.


Cet acte de pur générosité surprit toutefois Loup-Victor. Normal en même temps, quand ton pâtissier te reprend limite des mains un truc qu’il te tend, t’as de quoi te poser des questions. Mais no panic, c’est pas comme s’il avait appelé les flics et qu’il faisait ça pour te retenir le temps qu’ils arrivent parce que t’as pas de quoi payer, et que le vol, c’est mal mon petit. Par son sourire ultra blanc, Jean-Eude voulu rassurer son client. Pas de flic à l’horizon, juste une suggestion pour innover un peu question petits plaisirs.
Pourquoi changer ? Bonne question. Pour découvrir autre chose. Partir à l’aventure. Selon Jean-Eude, ça n’était pas un gros changement. Ca n’allait pas transformer ses conditions de vie en le rendant riche, pauvre, analphabète ou encore mexicain. A la limite, l’inciter à consommer autre chose de plus gras pourrait le rendre plus volumineux. Mais bon. Il se posait pas trop la question. D’ailleurs il ne se doutait pas qu’il empiétait dans l’intimité du jeune homme. Jean-Eude ne voyait que le bon côté des choses. Il en voyait plein. Bon. Pas tous très clairs ni logiques mais c’était que du positif. C’est donc tout en chantonnant qu’il répondit par un ‘fais moi confiance’ accompagné d’un clin d’œil que la cliente suivante prit pour elle et lui rendit un sourire de fangirl.
Le suspense devenait insoutenable. Loup-Victor allait il accepter l’invitation de Jean-Eude ? Ou allait il éconduit Jean-Eude et l’envoyer promener avec ses religieuses ? Tel le refrain d’une émission de télé-réalité terriiiiblement divertissante et instructive (vous avez le droit de tousser) Jean-Eude s’imagina le générique de fin de l’émission dans sa tête, annonçant prochainement que la suite sera ‘à ne pas manquer dans le prochain épisode’. Chacun ses goûts et ses passes temps, et Jean-Eude entretien sa cyber-life devant la télévision et les programmes affligeants qui y sont diffusés. A force, ça a fini par rentrer. Plus facilement que les formules mathématiques ou les dates historiques d’ailleurs.
Et puis, l’attente prit fin.
D’accord.
Et le sourire de Jean-Eude s’étira davantage, ses yeux papillonnant de bonheur.
A la bonheur !!
Il ne fit pas attention au ton employé par Loup-Victor. Tout ce qui comptait, c’était sa réponse. Une réponse positive qui li offrait la possibilité de connaître un peu mieux son client. Ravi, il frappa deux fois dans ses mains en un bref applaudissent. Il tendit à nouveau le sachet contenant le chausson aux pommes sans le reprendre cette fois ci (une fois oui mais pas deux, sinon il aurait l’air encore plus relou qu’il ne l’est déjà). Il encaissa la commande tout guilleret et se sentit plus léger, plus armé pour poursuivre la journée.
A tout à l’heure !
Il salua son client de la main, content d’avoir pu, en plus de tout, lui tirer un dernier sourire.
Le reste de sa journée aurait pu lui sembler plus long, comme un gamin qui attend impatiemment d’aller à la fête foraine, le temps et l’attente seraient interminable. Mais c’est la toute la magie de la chose ; Jean-Eudes adore son boulot. Le temps, il ne le voit pas défiler.

Il franchit la porte de la boulangerie 45 minutes plus tard, un sachet parfumé à la main et la mine radieuse. Il avait finit son travail comme d’habitude ; dans la joie et la bonne humeur. Et avec un tiroir caisse bien garnie. Sentant la chaleur venir lui caresser le visage, il inspire inspira un bon coup avant de rabattre ses lunettes de soleil de star sur son nez. Jean-Eude a les yeux sensibles et des lunettes trop swag et famous alors ce serait con de les laisser sans leur étuis.

_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Dim 17 Juil - 17:25


Tel un père qui tend la cuillère pleine de compote à son gosse avant de finalement la ramener à lui pour l'engloutir, Jean-Eude fit de même avec le paquet luisant de beurre qu'il présentait à Loup-Victor. Sans méchanceté aucune toutefois. Ni aucune trace d'un quelconque acte pour le narguer. Il avait fait ça naturellement, s'octroyant cependant un regard interrogateur et un air intrigué de la part de son client. Il répondit d'ailleurs tout en papillonnant des yeux; aka l'air d'ahuri qui lui collait si bien à la peau.
Jean-Eude est bon. Il est généreux. Alors il veut à tout prit faire plaisir aux autres, les aider à sa manière. Et la, il était convaincu qu'en invitant Loup-Victor à boire un verre afin de lui faire découvrir de nouvelles saveurs ça allait l'aider. Sans savoir cependant de quelle façon ça allait lui être bénéfique. Ben ouais, c'est pas comme si les croissants aux amandes allaient te donner des aptitudes mathématiques en plus, et que les Charlottes aux fraises allaient te booster en physique. Nan. Mais bon. Jean-Eude s'était convaincu que, au delà d'être sympas, ça pourrait changer la vie de Loup-Victor (genre le mec qui prend pas trop le melon et qui se prend pas pour dieu. Normal.)
Cet acte de pur générosité surprit toutefois Loup-Victor. Normal en même temps, quand ton pâtissier te reprend limite des mains un truc qu’il te tend, t’as de quoi te poser des questions. Mais no panic, c’est pas comme s’il avait appelé les flics et qu’il faisait ça pour te retenir le temps qu’ils arrivent parce que t’as pas de quoi payer, et que le vol, c’est mal mon petit. Par son sourire ultra blanc, Jean-Eude voulu rassurer son client. Pas de flic à l’horizon, juste une suggestion pour innover un peu question petits plaisirs quotidien.
Pourquoi changer ? Bonne question. Pour découvrir autre chose. Partir à l’aventure. Selon Jean-Eude, ça n’était pas un gros changement. Ca n’allait pas transformer ses conditions de vie en le rendant riche, pauvre, analphabète ou encore mexicain. A la limite, l’inciter à consommer autre chose de plus gras pourrait le rendre plus volumineux. Mais bon. Il se posait pas trop la question. D’ailleurs il ne se doutait pas qu’il empiétait dans l’intimité du jeune homme. Jean-Eude ne voyait que le bon côté des choses. Il en voyait plein. Bon. Pas tous très clairs ni logiques mais c’était que du positif. C’est donc tout en chantonnant qu’il répondit par un ‘fais moi confiance’ accompagné d’un clin d’œil que la cliente suivante prit pour elle et lui rendit un sourire de fangirl.
Le suspense devenait insoutenable. Loup-Victor allait il accepter l’invitation de Jean-Eude ? Ou allait il éconduire Jean-Eude et l’envoyer promener avec ses religieuses ? Tel le refrain d’une émission de télé-réalité terriiiiblement divertissante et instructive (vous avez le droit de tousser) Jean-Eude s’imagina le générique de fin de l’émission dans sa tête, annonçant que la suite sera ‘à ne pas manquer dans le prochain épisode’. Chacun ses goûts et ses passes temps, et Jean-Eude entretien sa cyber-life devant la télévision et les programmes affligeants qui y sont diffusés. A force, ça a fini par rentrer. Plus facilement que les formules mathématiques ou les dates historiques d’ailleurs.
Et puis, l’attente prit fin.
D’accord.
Et le sourire de Jean-Eude s’étira davantage, ses yeux papillonnant de bonheur.
A la bonheur !!
Il ne fit pas attention au ton employé par Loup-Victor. Tout ce qui comptait, c’était sa réponse. Une réponse positive qui lui offrait la possibilité de connaître un peu mieux son client. Ravi, il frappa deux fois dans ses mains en un bref applaudissement. Il tendit à nouveau le sachet contenant le chausson aux pommes sans le reprendre cette fois ci (une fois oui mais pas deux, sinon il aurait l’air encore plus relou qu’il ne l’est déjà). Il encaissa la commande tout guilleret et se sentit plus léger, plus armé pour poursuivre la journée.
A tout à l’heure !
Il salua son client de la main, content d’avoir pu, en plus de tout, lui tirer un dernier sourire.
Le reste de sa journée aurait pu lui sembler plus long, comme un gamin qui attend impatiemment d’aller à la fête foraine, le temps et l’attente seraient interminable. Mais c’est la toute la magie de la chose ; Jean-Eudes adore son boulot ; alors le temps, il ne le voit pas défiler.

Il franchit la porte de la boulangerie 45 minutes plus tard, un sachet parfumé à la main et la mine radieuse. Il avait finit son travail comme d’habitude ; dans la joie et la bonne humeur. Et avec un tiroir caisse bien garnie. Sentant la chaleur venir lui caresser le visage, il inspire inspira un bon coup avant de rabattre ses lunettes de soleil de star sur son nez. Jean-Eude a les yeux sensibles et des lunettes trop swag et famous alors ce serait con de les laisser sans leur étuis.
D’un pas tranquille, Jean-Eude se dirigea vers la terrasse d’en face, ses yeux parcourant le monde déjà installé. Il chercha une touffe brune et isolée et, après avoir dis bonjour à deux, trois personnes (surement des fans et des abonnés), sa bouche qui avait formée jusque là un ‘o’ s’étira à nouveau en un large sourire. Jean-Eude leva alors le bras bien haut pour lui faire coucou. Une manière hyper discrète voyez-vous, le genre qui peut facilement te foutre la honte. Il rejoignit Loup-Victor, lequel s’était levé pour pleinement l’accueillir. Jean-Eude étouffa un petit rire, se sentant comme une diva lorsqu’il posa son divin popotin sur la chaise.
Salut !
Sa bonne humeur s’entendait dans sa voix. Comme à chaque fois en fait.
Je t’ai pas fait trop attendre ? Il releva ses lunettes sur sa tête. Oui, Jean-Eude reste poli même s’il adore porter ses accessoires. Il leva à nouveau le bras, attirant cette fois l’attention de la serveuse. Excusez-moi, c’est pour passer commande. Elle opina et partie terminer de servir les autres clients.
Jean-Eude reporta son attention sur le jeune homme. C’est moi qui offre t’inquiète. Voilà. Tout à fait, comme dans un rencart. Sauf qu’il n’y songea même pas. Pour lui c’était aussi un peu une manière de compenser l’attente. Puis bon, vu les dépenses quasi quotidienne de Loup-Victor à la boulangerie, ça lui semblait être davantage une bonne prise d’initiative. La serveuse débarqua plus vite que prévu munie de son calepin électronique.
Je vous écoute.
Jolie voix pour une jolie demoiselle. Mais chaque chose en son temps, Jean-Eude reviendra jouer les donjuan une autre fois.
Un frappuccion simple s’il vous plaît.
Elle prit note, s’attardant un peu après la commande de Loup-Victor. Lorsqu’elle tourna les talons, Jean-Eude se pencha sur le côté et sorti de sous la table le fameux sachet de la boulangerie. Il avait prit le soin de choisir pas moins de cinq pâtisseries différentes ; religieuse, tropezienne, opéra, baba au rhum et croissant aux amandes. De quoi élargir l’horizon gustatif de Loup-Victor.
Je sais que t’as un peu pris l’abonnement ‘chausson aux pommes’ chez nous. Mais je voulais juste te faire tester un ou deux trucs.
Il ouvrit le paquet.
Bon peut être cinq en fait. Mais t’inquiète, t’es pas obligé de tout manger. T’imagine bien les calories que tu vas engloutir. Et puis je veux pas te rendre malade. Juste goûter si tu veux bien.
Et avec ce regard de biche et son sourire plein d’espoir, impossible de lui dire non.

_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Lun 25 Juil - 11:06

Les yeux rivés sur son écran, la mine concentrée et les sourcils froncés ; Jean-Eude attendit la réponse de la belle avec la même attente que celle d'un supporter priant pour voir son équipe marquer un but et ainsi soulager le public de cette tension tellement forte, tellement palpable.... qu'elle pourrait réellement le devenir. Bonjour le glamour voilà voilà. Même si Jean-Eude est très sur de lui (genre le niveau de Michael Vendetta) et qu'il est certain d'avoir réussi à pécho, la réponse tardive d'Azules lui fit naître quelques perles de sueur. Et si elle disait non ? Est-ce qu'au moins Jardiland est ouvert ? Et si derrière ce charmant avatar se cachait en réalité Bernard 54 ans marié-divorcé 3 enfants ? Jean-Eude connaît bien Tinder, il pratique depuis un bout de temps et jamais il n'a eu de mauvaises surprises (faut dire que des rdv y en a pas eu des masses non plus mais chut).

_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Dim 21 Aoû - 20:41

Jean-Eude est une star.

Une star qui brille et vous aveugle. Qui met à mal votre rétine et qui ratatine votre spongieux cerveau.
Une star du matin au soir. Dès l'instant où il ouvre les yeux jusqu'au moment où il les referme.
Comme toute star qui se respecte; Jean-Eude a ses rituels. Des rituels beauté et bien-être, histoire de s'astiquer pour briller encore plus. Il a ses produits fétiches. Des produits qu'il test avant chaque application complète (oui, ça peut prendre des heures mais au moins, il sentira bon héhé). Même son portable porte la marque de son FAB. Pour preuve, sa coque étoilée et pailletée avec écrit en gros caractère ''I'm a fucking star''. Mais il la troque de temps en temps avec une autre où l'inscription ''C'est qui le patron ?!" le fait et le fera éternellement triper. Chaque matin, c'est la sonnerie glorifiante de son portable qui le tire des bras de Morphee. Rien de tel qu'un bon 'I'm sexy and I know it' pour bien commencer la journée. Ouai. Tu fais pas plus éloigné de la modestie ou de la sobriété.

Ce sont ces petits détails quotidiens d'auto vénération qui maintiennent en partie Jean-Eude dans son utopie glamour où lui seul étincelle.

_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Mar 23 Aoû - 10:59

COUCOU. JSUIS REVENU TOUT NU ET TOUT BRONZÉ OHÉOHÉ

Nom du compte (des comptes s’il y a des DCs) : MisterFab Jean-Eude Dash Moipas

Choix : Wesh genre 3 mois que j'suis là mon dieu CEY ENORME CEY TROP JE. JE. JE RESTE BIEN SOUUUR. ET JTENVOI DU LOVE TOI LE GEEK DERRIÈRE TON ECRAN OUI TOI. ET CESSE DE TE CROTTER LE NEZ POUR LES VENDRE PETIT MAFIEUX VA. (jvousM.okok)

Recensement des RPs Terminés/abandonnés : Donc, j'ai vu (avec beaucoup de bad tu vois) que Kim est partie (meuf c'était bref mais poillant. T'es une nana super avec de super idées et.... et voilà. Je regrette ton départ mais sache que notre lien m'aura fait tripper (même à 1400km de chez moi et de la civilisation) Tvas me manquer toi et tes tiffs bleus. Hésites pas à revenir/faire un coucou si l'envie t'en prends okay QWQ VOILA.... si jamais tu passes par là. .... sinon ma poésie partira dans le vent HAHA.)
Bref donc le lien du RP avec Kim la sublime : http://zootopia.forumactif.org/t310-tinder-addict-jean-eude-l-apollon#8710

Ressenti : Aloooors... J'suis partie en vacances genre 1 mois donc pendant ce mois là; j'ai pas eu de problème avec le forum. NORMAL (j'ai même écrit/griffonné des idées et l'avenir de Jean-Eude avec BIIIIIIP et leur futurs enfants). Omg, je sens le pavé débarquer, veuillez me pardonner QQ
A mon souvenir, j'ai été très bien accueillie. Je me souviens avoir eu hâte de rentrer du boulot pour allez briller sur la CB, et stalker tous les postes. Une ambiance très cool. Des genre chaleureux avec petit grain de folie ♥ Je regrette le départ de certains avec qui j'aurais aimé papoter & apprendre à connaitre davantage à mon retour (Coucou Morgan, si tu passes par là, sache que Alain de loin j'te trouvais sympas et cool. J'avais envie de t'embêter 8D et de te faire redescendre du sommet de la CB (wait d'où un M c'est avant un J dans l'alphabet ???) Arion également et Caliban aussi. Voilà. Big Kiss sur vous les chewis  (A TOUS EN FAIT) si vous voyez ce message gluant de retour de vacances et qui transpire le manque ♥) BONNE CONTINUATION A VOUS ♥
Bon tout ça pour dire que malgré un désertement CBesque de ma part (pour cause d'IRL tmtc) c'était toujours le fun d'aller polluer le flood et les boites MP des gens. Et jvais continuer. Normalement.

Suggestions : Oui. Ca va être brouillon et dans le désordre (pardon)
J'ai pas lu tous les postes qui ont précédés la vague des départs mais j'ai retenu que le staff se faisait rare et qu'il laissait le doute s'installer quant à la motivation et à la suite de l'aventure etc... D'où (peut-être ?? SUREMENT ??) l'arrivée des nos trois grâces dans le staff (bravo les cocottes ♥ pleins d'ondes positives sur vous ♥♥) Je pense qu'il faut pas hésiter à demander de l'aide aux membres quand y a besoin. Que ce soit pour un poste modo ou pour un "travail" plus ciblé qu'on arrive pas/plus à gérer. Voilà, un petit message de recrutement ou de boite à idée ça fait pas de mal. Ca montre que le staff tient à son bébé et que le voir perdurer ça lui tient à cœur (et si en plus les membres participent c'est du +++ uknow) En résumé ; faut pas hésiter à demander un coup de main tant que les membres sont actifs et motivés. Ca paraaaait logique mais voilà JE MEXPRIME /roule

Total HS avec le paragraphe ci-dessus, faudrait voir ce que des mini-jeux peuvent donner. Genre une loterie avec des lot à gagner ? (un vava/signa, sa tronche sur la PA, un gage en rp, un questionnaire intime sur son perso etc... en cherchant un peu, on peut trouver un tas de trucs. Bref; un petit jeu a faire une fois par mois par exemple.

J'ai vu aussi que y avait des défis qu'on été organisés à un moment. Avec des scénarios sympas etc... pourquoi pas retenter le truc ? (idem si en panne d'inspi, donner la paroles aux membres krrkrr)

Et la CB. C'est pas facile pour les nouveaux de se faire une place ou même pour les plus anciens de papoter avec tous le monde. On peut pas éviter les débordements certes. Mais on peut quand même passer des moments amusants. Je pense à des soirées CB organisées genre 1 vendredi sur 3 par exemple, avec des quizzs sur des thèmes définis (style LA POLITIQUE OU LA VIE DES PIPOLES) ça peut être sympas.

(Sinon j'ai pas vu de recensement des DC mais, ça peut aider pour ceux qui débarquent non ?)

Encore une fois, je balance un peu en désordre tout ça. Piocher dans ce que vous voulez, remanier la chose si ça vous inspire ♥

Je souhaite de tout cœur que ce vent de fraicheur redonnera du peps à Zootopia.
(Et je me met à jour dans le courant de la semaine, le temps de taper les papiers sur tableeeette 8D)

LOV SUR VOUS.

Ceci était un message bavant de niaiseries offert gratos

_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Dim 28 Aoû - 9:51

Oriane.
Tout a commencé sur Internet. Un petit like sur une page FB. Des petits commentaires à la gloire de l'éclatant Jean-Eude et pouf ! Au fil des pouces bleus et autre lancer de paillettes, une relation s'est établit entre ces deux-là. Une relation tendre, plus tendre encore que les nounours chocolatés à la guimauve qui flinguent ton porte monnaie et tes hanches. Jean-Eude adore Oriane. C'est son bijoux. Sa précieuse. Celle avec qui il délire sur Insta. Celle avec qui il se sent grand frère. Celle qu'il a hâte de rencontrer IRL pour la prendre dans ses bras avant d'aller faire du shopping avec (et pour) elle. C'est sa poupée pour qui il planterait son plan Q du soir pour mater Titanic avec des nounours à la guimauve sur canapé moelleux de son appart'.

Loup-Viktor.
Loup-Viktor, c'est un peu un mystère pour Jean-Eude. Client régulier de la boulangerie dans laquelle il travail. Jean-Eude a fini par connaitre sa commande par coeur. Il ne saurait dire pourquoi mais, le blond souhaite sincèrement sympathiser avec lui. Quitte à passer pour un gros relou qui tire la tronche si Loup-Viktor ne l'appelle pas par son prénom. Ouai, Jean-Eude force un peu les choses avec son client. Mais il a vraiment envie de passer outre les politesses et la distance client/vendeur. Qui sait, chacun pourrait tirer de bonnes choses de leur (futur) amitié.

Andreas.
C'est le super héro de Jean-Eude. Oui voilà; le blond lui voue une admiration extrême (voir excessive). Depuis le braquage de sa boulangerie, et donc de sa rencontre avec Andreas qui leur a sauvé la vie, Jean-Eude est passé en mode "sangsue-stalkeuse". Andreas l'attire (oui voilà, comme la lumière attire les papillons #poésie). Le rouquin c'est aussi devenu une cible parfaite pour les délires Eudiens de la starlette. Sanguin, violent, sarcastique et tant d'autres doux qualificatifs, caractérisent Andreas. L'opposé total de Jean-Eude et pourtant, ça ne l'empêche pas de chercher son attention... Du moins jusqu'à ce que son héro menace la pérennité de la boulangerie à force de prendre toutes les pâtisseries gratos, tout ça parce que Jean-Eude voulait le remercier grassement. En gros, si Jean-Eude a beaucoup de fans (sisi), lui il est adepte du fan club d'Andeas (et de ses gros muscles. même s'il les a pas encore vu). Et qu'importe les regards assassin du flic, avec sa technique spécial "sourire colgate" et sa tronche naturelle d'ahuri, Jean-Eude s'en sort toujours idem.

Perceval.

_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Dim 28 Aoû - 10:12

Perceval.
Percy c'est.... commenre dire... Percy. Un deuxième Jean-Eude un peu. C'est son pote. Son meilleur pote. Percy est fan de Jean-Eude et Jean-Eude le remercie toujours très généreusement. Entre eux deux, c'est l'amitié sans horaires ni barrières. Percy squat chez Jean-Eude et Jean-Eude se trimballe dans son plus simple appareil (ben ouai normal, il est chez lui hein, il fait ce qu'il veut... mais il fait pas gaffe aux talents de photographe de son invité). C'est le duo infernal. Toujours une idée à la con en tête. Que des conneries. Mais beaucoup de rigolade. Si possible, évite d'aller au ciné à la même horaire qu'eux. Parce qu'à part entendre leurs commentaires et leurs gloussements tu suivra rien du film. Et estime-toi heureux si tu ressors de la salle sans popcorns ou barbe à papa dans les cheveux.

Isaac.
C'est le compagnon de boisson de Jean-Eude. Mais, pas que. C'est plus que ça. C'est son partenaire de plans foireux quand il a 4 à 5 grammes d'alcool dans le sang. Ca part en paries wtf comme faire un strip-tease sur le bar ou encore aller draguer le colosse de la sécurité pour avoir son numéro de portable. Jean-Eude s'éclate avec lui mais, faut dire que depuis qu'il a vu la forme reptilienne et surtout la force d'Isaac, Jean-Eude gaffe à ne pas lui chercher des poux. Pas trop en tout cas. Il est aussi loin de se douter du secret d'Isaac même s'il a bien repéré qu'il cachait un truc. Avec tout son tact, il essaie de glaner quelques info tout en priant pour ne pas se retrouver en face de sa forme de reptile.

Viktor.
Jean-Eude était amoureux. Fou amoureux.... ou peut-être pas. Bref, il était assez atteint pour vouloir se faire tatouer le prénom de sa belle de l'époque, Victoria, sur le poignet. Manque de bol, le tatoueur a fait un malaise et n'a pas pu finir son travail, laissant Jean-Eude avec le mot 'Victor' gravé sur sa peau. Ce tatoo a fait le tour des réseaux sociaux sr lesquels Jean-Eude brillent. Mais Jean-Eude n'a jamais raconté l'histoire derrière le tatouage. Il s'amuse simplement à faire planer le doute sur ce "mystérieux Victor" et sur la relation qu'il entretiendrait avec la starlette.
Cette histoire est parvenue jusqu'aux oreilles de Viktor, un type un peu sombre et froid, trop sérieux au goût de Jean-Eude qui s'amuse à le faire tourner en bourrique. Il ne cherche pas à faire taire les rumeurs. Au contraire, il en joue, quitte à emmerder (cordialement) Viktor.

_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Dim 28 Aoû - 13:01

Jean-Eude est une star.

Une star qui brille et vous aveugle. Qui met à mal votre rétine et qui ratatine votre spongieux cerveau.

Une star du matin au soir. Dès l'instant où il ouvre les yeux jusqu'au moment où il les referme, question de reposer un peu, son corps qu’il exhibe sous les flashs de ses nombreux (très nombreux) followers. Comme toutes stars qui se respectent; Jean-Eude a ses rituels. Des rituels beautés et bien-être, histoire de s'astiquer pour briller encore plus. Il a ses produits fétiches. Des produits qu'il test avant chaque application complète (oui, ça peut prendre des heures mais au moins, il sentira bon héhé). Tout pour paraitre parfait. Même son portable porte la marque de son FAB. Pour preuve, sa coque étoilée et pailletée avec écrit en gros caractère « I'm a fucking star ». Mais il la troque de temps en temps avec une autre où l'inscription « C'est qui le patron ?! » le fait et le fera éternellement triper. Chaque matin, c'est la sonnerie glorifiante de son portable qui le tire des bras de Morphée. Rien de tel qu'un bon « I'm sexy and I know it » pour bien commencer la journée. Ouai. Tu fais pas plus éloigné de la modestie ou de la sobriété.

Ce sont ces petits détails quotidiens d'auto vénération qui maintiennent en partie Jean-Eude dans son utopie glamour où lui seul étincelle.

Mais, Jean-Eude est une star. Une star du soir au matin aussi. Increvable, Jean-Eude est un monstre de charisme qui aime se pavaner en soirée, dans les bars ou les boites de nuits.

_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
♠ Mes Messages : 365
♣ Mon inscription : 20/10/2010
♦ Mon N'Age : 23
♥ Je suis... : Un Doudou sans amis
♔ Je fais partis des... : Admin
~ Mes pouvoirs : Avé Moi !
☺ Mes N'Humeurs : Tire toi la chasse !
avatar
Admin
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   Sam 3 Sep - 15:13

Jean-Eude est une star.

Une star qui brille et vous aveugle. Qui met à mal votre rétine et qui ratatine votre spongieux cerveau.

Une star du matin au soir. Dès l'instant où il ouvre les yeux jusqu'au moment où il les referme, question de reposer un peu, son corps qu’il exhibe sous les flashs de ses nombreux (très nombreux) followers. Comme toutes stars qui se respectent; Jean-Eude a ses rituels. Des rituels beautés et bien-être, histoire de s'astiquer pour briller encore plus. Il a ses produits fétiches. Des produits qu'il test avant chaque application complète (oui, ça peut prendre des heures mais au moins, il sentira bon héhé). Tout pour paraitre parfait. Même son portable porte la marque de son FAB. Pour preuve, sa coque étoilée et pailletée avec écrit en gros caractère « I'm a fucking star ». Mais il la troque de temps en temps avec une autre où l'inscription « C'est qui le patron ?! » le fait et le fera éternellement triper. Chaque matin, c'est la sonnerie glorifiante de son portable qui le tire des bras de Morphée. Rien de tel qu'un bon « I'm sexy and I know it » pour bien commencer la journée. Ouai. Tu fais pas plus éloigné de la modestie ou de la sobriété.

Ce sont ces petits détails quotidiens d'auto vénération qui maintiennent en partie Jean-Eude dans son utopie glamour où lui seul étincelle.

Et puis Jean-Eude est une star. Une star du soir au matin. Eh oui, aussi. Il est sur tous les fronts. Que ce soit sur les réseaux sociaux, en discothèque ou même chez ta mère toi. Jean-Eude est un monstre de charisme qui aime se pavaner partout. Il n’est pas du genre à rester dans l’ombre, nooon. En boite, si tu vois un type genre solitaire, ténébreux et torturé (et brun #cliché ouaiouai) ben c’est pas Jean-Eude. En revanche, si tu croises une paire de fesses blanches se dandiner sur le comptoir ou sur une table du bar, bah cherches plus, t’as trouvé l’icône montante du WEB (le deepweb surtout).
Hilare, un verre à la main et le rire aussi bruyant qu’un pet radioactif de la vache « Marguerite » ; Jean-Eude ne passe pas inaperçu. Il a besoin de ça. Il a besoin de ça pour se sentir vivant, se sentir alive et pas aware you know ? Il en a besoin pour entretenir son FAB et pour rester dans l’actualité des réseaux sociaux. Jean-Eude, c’est ça. C’est celui qu’on entend et qu’on voit en boite, dans un bar ou même pendant les cours en amphi (oui, il brille moins en étude mais on a tous notre talon d’Achille. Indulgence plz.)

Jean-Eude entretient tout (sauf une femme ; pas en ce moment en tout cas… enfin NORMALEMENT.) Il entretient son physique, son image, sa popularité que ce soit auprès des vivants… comme des morts. Oui, oui tout à fait. Qui a dit que les morts n’avaient pas leur coqueluche ? Ni d’accès à un Internet Céleste ? Personne. Alors dans le doute (et surtout parce qu’il le vaut bien) Jean-Eude se rend de temps en temps au cimetière pour se donner en spectacle. Véritable concert privé avec un public particulier (et particulièrement silencieux aussi mais bon). Public pour qui il prend plaisir à faire la piqure de rappel de sa fabulosité. Oui. Jean-Eude n’a pas de limite. Ou alors elle est loin. Très loin.

Ses baskets d’un rouge aussi profond que le nouveau Dior nouvelle génération (89€ le tube pour 6 jours tmtc), foulent l’herbe moelleuse le menant jusqu’à un senti poussiéreux. Le grillage taille XXXL délimitant l’entrée du cimetière ne tarde pas à se dessiner devant lui. Et, telle une star s’apprêtant à gravir les marches de cannes, Jean-Eude inspira profondément. Moment de concentration extrême. Moment très bref en fait. La star écarte soudainement les bras, ouvrant les grilles de la porte, le visage puissamment éblouissant. Il franchit le seuil et laisse les barres métalliques vriller et grincer contre le vent, refermant l’entrée du lieu sacré.

▬ Eh bonsoir !

Sa voix raisonne dans le cimetière. Son sourire s’entend à chaque fois qu’il ouvre la bouche.

▬ Comment ça va aujourd’huiiii ?!

Il s’improvise humoriste à la « one man show » et laisse trainer ses mots. Il s’avance dans les allées et jette un regard furtif aux alentours. Il ne voit personne. Il n’y a personne ici à part lui et ses fans en voie de décomposition. Qu’importe, ici Jean-Eude ne se sent pas seul ; mort ou vivant, un public est un public.

▬ Hey Jacques-Françis ! Ça baigne ce soir ? Pas trop moisi ? HahahahaHaha !! Et oooh ! Pardon Margery, je t’avais pas vu ! Tu t’es ramollie !

Virevoltant entre les tombes, Jean-Eude s’active à saluer une partie de son public, enchainant blagues et éclats de rire d’un haut niveau.

▬ VOUS ETES CHAUDS CE SOIR ???? VOUS ETES SURS ??? ….. VOUS ETES… CHAUSSURES ??

Fier de sa vanne, Jean-Eude éclata de rire avant de se mettre en scène, écartant une jambe pour exécuter une pirouette gracieuse, les bras écartés face au vent. Ça parait bizarre. Complètement wtf. Jean-Eude peut même attiser la pitié des plus rageux mais, c’est sa façon d’être. Sa façon aussi de prouver qu’il est vivant… ouai… faire le pitre au milieu des morts, y a clairement pas mieux. Quoiqu’il en soit, à part l’envoyer rejoindre son public muet, y a très peu de manière de lui faire arrêter son délire.
Absorbé par sa petite vie, il ne vit pas la petite lumière flottant sous l’arbre de la colline. Il ne distingua donc pas du tout la silhouette tranquillement installée là-haut… et il ne se douta pas qu’actuellement, il lui polluait l’audition et gâchait sa tranquillité.

▬ WOOO !! READYYY ???

Petit saut sur place. Mains en position de porte-voix.

▬ TOUS AVEC MOI !!

Jean-Eude sautilla une dernière fois sur place. Il leva un bras bien haut dans le ciel, plaça son autre main sur sa hanche et entama son concert VIP…. Ou plutôt RIP.

▬ Jeeeee…. ♪ Jeee mets le doigt devant, je mets derrière, je mets le doigt devant, je fais de tout petits ronds… ♪


C’est ainsi que Jean-Eude attisa la colère de la silhouette tranquillement installée sur la colline jusqu’à présent. On soulignera d’ailleurs la patience qu’il a eu de ne pas venir refaire le portrait de Jean-Eude plut tôt.

Jean-Eude qui ne captait toujours pas. Et qui se déhanchait continuellement en faisant des tours sur lui-même.
Pendant qu’on s’approchait dangereusement.

▬ Je fais le Boogie-Boogie…. Je fais le tour de moi- «Dites... c'est pas pour être bête, mais si vous pouviez aller gueuler ail...» -même ?

Stoppé dans une énième pirouette, Jean-Eude se retrouva soudainement aveuglé par une lumière méchamment tendu sur son visage. Le sourire complètement ahuri, il cligna des yeux, agressé par la lampe. Il resta déboussolé, chancelant sur ses jambes, fronçant davantage ses sourcils. Quand d’autres auraient sursauté ou même hurlé de se faire ainsi surprendre en pleine nuit au beau milieu d’un cimetière, Jean-Eude lui, s’émerveille de… de… il ne savait pas trop quoi. Sans doute que son spectacle avait permis de ressusciter un mort ? Auquel cas il aurait des pouvoirs magiques de nécromancien… swaaag.

▬ «фигню бордель
▬ Qui ? Ah non. A tes souhaits !

Gros smile.
Il est attentionné le Jean-Eude.

▬ Mais t'es ce mec, format Ken, dont on me rabat les oreilles depuis un siècle.
▬ Quoi ?

Cligne d’yeux. Il comprenait rien mais, ça l’empêchait pas de sourire.

▬ Tu me replaces pas ? Non ? Bah c'est normal puisque t'as juste le prénom Victor gravé sur ta peau, sans visage à y placer. Rien que ça. J'sais pas si tu voulais le mien, ou celui d'une femme, mais t'as un spécimen devant toi.


_________________
bblblbl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-myou.forumactif.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE   

Revenir en haut Aller en bas
 

JEAN EUDE MOISPAS LA CLASSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jean Pascal Quelle classe!!!!!!!!!!!
» Jean Claude Duvalier retournera-t-il en Haiti ?
» Une interview de Jean Raspail
» Commentaires sur Wyclef Jean
» WOUYYYYYY SENATÈ JEAN HECTOR ANACASSIS DEKLARE L SE YON BANDI YON LWIJANBOJE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Évaluations-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit